Un second vin : est-ce une bonne affaire ?

Beaucoup de personnes se demandent ce que l’on entend par le terme de « second vin ». Il faut savoir que les seconds vins ne sont pas réglementés et que leur composition n’est pas forcément claire. De manière générale, on peut dire que le vigneron utilise des composantes dont la qualité est insuffisante pour produire un premier vin.

La notion de second vin

Lors de ventes de vins et autres bonnes affaires vinicoles, on voit souvent des étiquettes portant le terme de second vin de Bordeaux. Tout d’abord, il faut savoir que le qualificatif de second vin n’existe que pour les vins de Bordeaux. Vraie bonne affaire ou non ? Une question de fond. Il faut dire que les grands châteaux  bordelais sont l’exemple même des vins que l’on ne peut pas s’offrir, car leurs prix sont prohibitifs. Alors en se rabattant sur un second vin, va-t-on réellement goûter à ce savoir-faire mondialement réputé et à un prix raisonnable ? Voilà tout l’intérêt des bouteilles classées « seconds vins ». Ce produit vinicole a-t-il vraiment été élevé au même endroit qu’un vin qui porte une étiquette prestigieuse de star. Pour élaborer un grand vin de château, un millésime, on ne va utiliser que le meilleur, c’est-à-dire la terre la plus qualitative, les vignes les plus vieilles du clos et les meilleures cuves pour assembler le vin. Tout le reste, les jeunes vignes, les autres parcelles du domaine et les cuves jugées de moindre qualité serviront à élaborer le second vin, voire un troisième vin dans certains châteaux.

Attraits des seconds vins

Avec un second vin, vous pouvez profiter d’une bonne affaire, car certains châteaux se servent du second vin pour affiner leur assemblage. Pour une année d’exception, un château va axer ses efforts sur l’élaboration d’un vin prestigieux  et le second vin ne fera l’objet que d’une très petite quantité. Pour les années moins exceptionnelles, on constate qu’une quantité plus importante de second vin est produite. Le principal avantage réside dans le prix et pour une dizaine d’euros, on peut s’offrir une agréable petite séance de dégustation.

Des prix de second vin qui flambent

Les seconds vins sont souvent des vins agréables à boire par leur bouche fruitée et leur rondeur. Comme leur grand frère vendu à prix d’or, ces vins sont aptes à vieillir. Toutefois, il est conseillé de respecter une limite de cinq ans. Malheureusement, ces dernières années, on constate que les prix des vins seconds vins tendent à s’envoler à tel point que certains châteaux se sont lancés dans un troisième vin pour conserver l’esprit de bonne affaire.

Comment choisir un verre à vin de dégustation ?
Faire une visite de cave à Bordeaux pour déguster des vins bordelais